CategoriesEXPÉRIENCE CLIENT

Petit guide de la Vente à Emporter

VENTE À EMPORTER

Durant les prochaines semaines, parlons-en, partageons des expériences positives. Imaginons tout ce qui pourra aider à sauvegarder les entreprises, les emplois et l’opportunité pour vos clients de continuer à savourer vos recettes, autrement. Voici pour commencer notre PETIT GUIDE DE LA VENTE À EMPORTER.

KÉZAKO VAE ?

Le minimalisme touche tous les secteurs, y compris la restauration.
Le modèle de la vente à emporter s’appuie sur une simple réflexion : pour proposer à manger, il suffit d’une cuisine. Cela semble banal aujourd’hui pourtant Il fallait oser !

Pas de salle, pas de personnel de service, juste des livreurs. Alors que les loyers représentent une charge conséquente, le restaurateur peut désormais élargir sa clientèle sans augmenter sa surface de vente. D’où l’émergence des restaurants fantômes, ou dark kitchens, qui proposent exclusivement de la vente en livraison.

 

 

POURQUOI ET COMMENT S'Y METTRE ?

L’expérience a montré qu’un restaurant qui se lance dans l’aventure à distance sera pris dans une spirale qui l’encouragera à poursuivre dans ce sens au détriment de la salle, une commande en entraînant dix autres.

 

Évidemment dans le contexte actuel, la question ne se pose presque pas. On fonce. Mais il convient de ré-insuffler à cette pratique ce petit supplément d’âme si cher à la table.

 

L’expérience d’un lieu, d’un chef, d’une carte, d’une atmosphère, l’expérience de inattendu et des bonnes surprises…

 

La Vente à Emporter implique également une réflexion sur la nature des recettes à proposer, notamment pour qu’elles soient intactes à l’arrivée et propices à la découverte culinaire.

LES PROFILS QUI MONTENT

La génération Y a la pause déj’ dans la poche

Accomplie et totalement imprégnée des modes de consommation connectés, elle constitue une base solide pour votre activité en vente à emporter et votre chiffre d’affaires.

  • 95% des millennials utilisent leur smartphone pour booker un taxi
  • 97% réservent leur billet de train par internet
  • 86% effectuent des achats en ligne au quotidien

Les stars du panier

Tendance du moment, à Marseille la vente des Bo Bun vietnamiens a explosé de + 1200% et c’était le plat le plus livré de France en 2019 ! De son côté le Poké Bowl qu’on ne présente plus attire de plus en plus d’amateurs de fraîcheur et d’healthy food et tous les salades traiteur s’y sont mis.

Des clients plus âgés et plus exigeants

De nouveaux clients ont contribué à la croissance du secteur de la livraison à domicile pendant le confinement du printemps 2020. Après avoir adopté la livraison des courses et le drive les quadragénaires, un peu moins connectés que leurs cadets mais plus exigeants, ont goûté aux joies du repas qui se déplace à domicile.


Les français fous d’healthy food

Les français ont vécu une réelle prise de conscience et changent leurs habitudes alimentaires pour prendre plus soin de leur santé et de la planète.

  • 73% privilégient les produits faits maison
  • 36% ne consomment plus qu’en fonction des critères “healthy”
  • 15% consomment régulièrement « Sans » (sans gluten, sans lactose…)
  • 3% se déclarent vegan
« Un nouveau type de consommateur est arrivé sur notre plateforme, des gens souvent âgés de plus de 40 ans et dont le panier était supérieur avec un taux de répétition élevé »
Jérôme Gavin
Directeur international de Just Eat

Encore quelques chiffres

La livraison de repas en France connait un boom de plus en plus rapide depuis 2018.

 

  • La livraison de repas dépasse les 160 millions de visites dans les restaurants commerciaux (soit 3 % des visites totales du marché).
  • Pour ce qui est du mode de commande, celles passées par internet (via le site du restaurant, un agrégateur ou une application mobile) dépassent 50 % du marché.
  • Les repas du soir représentent 45 % des commandes, l’heure du déjeuner 30 % et le petit-déjeuner 15 %. Ces chiffres sont en constante évolution et la part du midi pourrait être encore revue à la hausse.
  • Le ticket moyen des commandes passées en livraison en soirée est de 9,70 € contre 7,10 € le midi

ÇA DOIT SE SAVOIR

A l’ère des expériences instagrammables, surtout dans l’assiette, il faudra batailler pour faire connaitre votre activité en Vente à Emporter et vous démarquer sur le net. Quelques idées 

Devenez une référence… en ligne


La première chose à faire est d’indiquer sur votre page Google My Business que vous proposez un service de commandes à emporter et de livraison.

 

 

N’hésitez pas à abuser des mots “à emporter” et “livraison” dans vos contenus, hyper recherchés ces derniers mois. Vous remonterez plus rapidement dans les résultats Google.

Soyez #communauté

Les réseaux sociaux sont vos amis :

  • Rassurez et montrez ce que vous faites pour protéger vos équipes, les livreurs et vos clients en période de Covid
  • Réagissez aux événements : fêtes du calendrier, sorties de films et séries, événements liés à votre cuisine…
  • Diffusez des contenus alléchants : vidéos recettes, produits bruts et plats aboutis…
  • Partagez des lives en pleine préparation du repas du soir. L’occasion de donner des idées de recettes à vos clients qui, loin de prendre leur distance, vous remercieront à leur façon : en vous restant fidèle.
  • Collaborez avec les influenceurs locaux
  • Sponsorisez vos posts pour améliorer leur visibilité !
Please follow and like us:

1 Comment

Laisser un commentaire